THOMAS-HÉBERT Charlotte

Thèse

Performing Disobedience : Engaging Power by Risking Arrest (New York, 2001-2020)
Directrice : Isabelle Sommier


Résumé de la thèse

Forme stratégique d’intervention politique opérant hors des canaux institutionnels, l’action directe non-violente (à qui appartient la désobéissance civile) est une démarche asymétrique qui cherche, à travers la confrontation, à changer les rapports de force. En risquant l’arrestation, elle oblige celles et ceux qui la pratiquent à se positionner face à l’autorité. Des exemples d’actions directes incluent les die-in, les manifestations sans permis où les participant-e-s s’emparent de la rue et bloquent le trafic, le déroulement de banderoles, ou bien l’interruption de discours publics ou d’évènements privés. De la première génération de féministes en passant par le mouvement des droits civiques et jusqu’aux luttes contre le sida, il s’agit d’une tradition politique américaine par excellence.


Si la gauche américaine a renoncé à la violence contre les personnes dans les années 1970, il aura fallu attendre la « Bataille de Seattle » de 1999, puis le choc des attentats de 2001 pour finir de rendre tabou toute forme de violence politique envers les biens matériels. Ainsi, cette thèse s’intéresse à la pacification de l’activisme aux Etats-Unis. Elle étudie la manière dont les contraintes légales, policières et judiciaires contemporaines résultant des lois anti-terroristes et de l’évolution du répertoire répressif des forces de police et de la procédure judiciaire régulent la façon dont les actions directes non-violentes sont conçues et menées par des activistes « progressistes », et en quoi celles-ci contribuent, de manière plus générale, à modeler la gauche américaine.


Cette enquête s’appuie sur une ethnographie conduite aux Etats-Unis d’octobre 2016 à décembre 2019 auprès de groupes d’activistes grassroots et d’ONG qui appartiennent à la Résistance anti-Trump. Elle utilise les ressources qu’apportent l’observation participante et se base sur une cinquantaine d’entretiens compréhensifs.

Formation

  • 2019 : Chercheuse invitée / Visiting Research Scholar, école de droit, Columbia University,
    sous la direction de Bernard Harcourt
  • 2018 : Chercheuse invitée / Visiting Research Fellow, école de philosophie, Brown University, sous la direction de David Estlund
  • 2017 : Chercheuse invitée / Visiting Research Scholar, département de sociologie, Graduate Center, City University of New York (CUNY), sous la direction de James Jasper
  • 2015 : (Auditrice libre) Master 2 Science politique - Sociologie et institutions du politique, Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • 2014 : Master 2 Etudes internationales - Etudes anglophones, Paris III Sorbonne Nouvelle, sous la direction d’Hélène Quanquin. Mémoire : « Les théories queer au XXIème siècle ».
  • 2013 : Master 1 Etudes internationales - Etudes anglophones, Paris III Sorbonne Nouvelle, sous la direction d’Hélène Quanquin. Mémoire : « The Ladies who Lunch : Post- and Neofeminism in Hollywood ».
  • 2006 - 2009 : Formation à temps complet d’art dramatique, HB Studio, New York City
  • 2005 : Licence Cinéma et audiovisuel, Paris III Sorbonne Nouvelle

Publications

Articles dans des revues internationales ou nationales à comité de lecture

  • « Protest Marshals as Emotional-Enforcers : The Regulation of Affects during Non-Violent Direct Actions in New York City », 2023 (à paraître).
  • « Énonciation des pronoms et subjectivités militantes dans l’activisme états-unien contemporain », Revue française d’études américaines, 2022 (à paraître).
  • « "Going Limp" : Usages et mises en scène de la vulnérabilité comme stratégie militante lors d’actions désobéissantes aux Etats-Unis », Genre, sexualité & société, 25, 2021, 25. disponible en ligne.
  • « The Trump Resistance’s Repertoire of Contention and its Conception and Practice of Civil Disobedience and Nonviolent Direct Action (2016-2018) : An Institutionalization of Protest ? », Society of Americanists Review, 2, 2021.Disponible en ligne.
  • « Conducting Sensitive Research as an Alien Ethnographer in the United States », American Studies Journal, 2019, 68. Disponible en ligne.
  • « L’intensification de l’action directe non-violente et son processus de légitimation aux Etats-Unis dans les années 1970 : The Trial of the Catonsville Nine, par Daniel Berrigan », Parlement(s), 2019, 29 : 153-169. Disponible en ligne.
  • « L’agression du nationaliste blanc Richard Spencer lors de l’investiture de Donald Trump à la Maison Blanche le 20 janvier 2017 », Parlement(s), 2018, 28 : 115-121. Disponible en ligne.

Contributions à des ouvrages et projets collectifs

  • Avec Hugo Bouvard - « Quand la sexualité ne suffit plus à se démarquer : les démocrates LGBTQ+ à New York au temps de la « Resistance » anti-Trump », Mouvements, 2022 (à paraître).
  • « "On Anger", Barbara Deming, 1971 », in Cécile Dubernet, Justin Scherer (eds.), Non-violence et politique, un compagnon pédagogique, Québec : Editions science et bien commun, 2022 (chapitre à paraître dans un ouvrage collectif).
  • « Epilogue : The Second Sex, Time and Again », Critique 13/13, New York, Columbia Center for Contemporary Critical Thought, 13 décembre 2019. Disponible en ligne.
  • « Cartographie de la gauche radicale américaine depuis 2001 », in Nicolas Lebourg, Isabelle Sommier (eds.), La violence des marges politiques des années 1980 à nos jours, Paris : Riveteuse Editions, 2017 : 93-107.

Traductions

  • Barbara Deming. « On Anger (1971) », in Cécile Dubernet, Justin Scherer (eds.), Non-violence et politique, un compagnon pédagogique, Québec : Editions science et bien commun, 2022. Traduction de l’anglais au français (à paraître).
  • Isabelle Sommier. « French Involvement in the Global Justice Movement, from the European Social Forums to the World Social Forum in Dakar (2002-2013) », French Politics, 2016, 14 (3) : 311-328. Traduction du français à l’anglais.

Communications

Colloques, congrès et conférences

  • « Les cercles de pronoms dans les espaces militants américains : situations d’énonciation et enjeux disciplinaires » - 52ème congrès de l’Association française d’études américaines, université de Lille, 25-28 mai 2021.
  • « Cercles de pronoms et subjectivités militantes dans l’activisme américain contemporain » - Congrès de l’Association belge de science politique et de la science politique francophone, section thématique 19 La judiciarisation de la solidarité : résistances, répression et apprentissages Université Libre de Bruxelles, 7-9 avril 2021.
  • « Disobedient Trajectories, Biographical Consequences, Vulnerability : High and Low Risk/Cost Activism as a Continuum » - Conférence générale de l’European Consortium for Political Research (ECPR), section Current Research and Challenges on Political Participation and Mobilization, panel « The Effects of Political Participation and Social Movements », université d’Innsbruck, 26-28 août 2020.
  • « The Trump Resistance’s Repertoire of Contention and its Conception and Practice of Civil Disobedience and Nonviolent Direct Action (2016-2018) » - Social Movements after the Global Crash : Looking Back, Looking Forward, Conférence du Social Movement Studies Journal, Loughborough University, Londres, 27-29 juin 2019.
  • « L’évolution de la New York Pride March, entre constructions mémorielles, contraintes institutionnelles et contre-réactions militantes » - Colloque Stonewall 50 ans après. Héritages et constructions mémorielles des émeutes de 1969, Université Paris Est Créteil / IMAGER et Université Paris Dauphine / IRISS, Paris, 3-5 juin 2019.
  • « L’institutionnalisation de la contestation ? Conception et pratique de la désobéissance civile et de l’action directe non-violente dans la Résistance anti-Trump (2016 - 2018) » - 51ème congrès de l’Association française d’études américaines, université de Nantes, 21-24 mai 2019.
  • « The Institutionalization of Protest ? Civil Disobedience and Permitted Direct Action in the Trump Resistance » - Conférence annuelle de l’American Politics Group of the UK Political Studies Association, University of East Anglia, Norwich, 3-5 janvier 2019.

Journées d’étude, ateliers et séminaires

  • « Désobéissance radicale, désobéissance politique : la remise en cause du consensus rawlsien dans les champs militants et académiques étatsuniens contemporains » - Journée d’étude « Désobéissance civile, espaces militants et pratiques collaboratives. Approches croisées Europe/Amériques » Centre TIL - Université de Bourgogne et CRIMIC - Université Paris Sorbonne, Dijon, 18 novembre 2022.
  • Avec Hugo Bouvard - « A Rainbow Seat at the Table. Trajectoires et présentations de soi du personnel politique démocrate LGBTQ+ à New York à l’ère de la Resistance anti-Trump » - Journée d’étude « Personnel et représentation politiques : travailler sur les élu·e·s dans une perspective franco-américaine », organisée par Hugo Bouvard et Noémie Févrat, Université d’Avignon, 31 mars - 1er avril 2022.
  • « Activisme radical, activisme à haut risque ? Les conséquences biographiques des pratiques désobéissantes à New York » - Séminaire du RT21 de Association Française de Sociologie (AFS), 17 février 2022.
  • « Événement(s) et bouleversement de terrain : enjeux méthodologiques et analytiques » - Séminaire de l’École doctorale de science politique de Paris 1, organisé par Brigitte Gaïti, 30 juin 2020.
  • « Penser les mouvements sociaux avec la philosophie politique de Judith Butler » - Atelier doctoral « Du marxisme aux pensées critiques contemporaines », Paris 1 / CESSP, 16 mars 2017.
  • « Cartographie de la gauche radicale américaine depuis 2001 » - Journée d’étude La radicalité en politique : place et rôle de la violence dans l’univers militant des années 1980 à nos jours , CRULH (Université de Lorraine) et ANR Vioramil, Metz, 2 décembre 2016.

Responsabilités scientifiques

Conférences et journées d’étude

  • 
Co-organisatrice, avec Elisabeth Koechlin, Clément Lescloupé et Clément Petitjean de la Journée d’Etudes "Les nouvelles mobilisations aux Etats-Unis depuis 2008”, organisé avec le soutien de l’école doctorale de Science politique de Paris I, l’école doctorale Civilisations, cultures, littératures et sociétés de Paris IV, et les laboratoires CESSP et HDEA, le 23 juin 2017. Programme disponible en ligne.

Ateliers, panels et sections thématiques

  • 
Co-organisatrice, avec Cassandre di Lauro et Audrey Haensler, de l’atelier «  Can the Master’s Tools Dismantle the Master’s House ? Récits canoniques, récits alternatifs et contre-récits LGBTQ+ aux Etats-Unis » - 53ème Congrès de l’Association française d’études américaines (AFEA), Université de Bordeaux-Montaigne, 31 mai – 3 juin 2022.
  • Co-organisatrice, avec Clément Petitjean et Julien Talpin, de la section thématique 86 « Ce que l’intersectionnalité fait aux pratiques militantes », 15ème Congrès national de l’Association française de science politique (AFSP), Sciences Po Bordeaux, 2-4 juillet 2019. Programme disponible en ligne.

Séminaires

  • Co-organisatrice, avec Anne-Claire Marpeau, du cycle de rencontres mensuelles de la revue Traits d’union consacré à l’âgisme (numéro 12 de la revue), 2021-2022.
  • Co-organisatrice, avec Clément Lescloupé, du séminaire mensuel MobeE, Mobilisations et Engagements, 2015-2017.

Discutante

  • Avec Anne-Claire Marpeau, « Vieillir dans son métier » avec Rose-Marie Lagrave, rencontre de la revue Traits d’union, 8 juin 2022.
  • Avec Imane-Sara Zouini, « Age, genre, race : à l’intersection des discriminations » avec Yaëlle Amsellem-Mainguy et Marwan Mohammed, rencontre de la revue Traits d’union, 30 mai 2022.
  • Avec Corentin Jan, « Les vieillirs gay » avec Arnaud Alessandrin, rencontre de la revue Traits d’union, 2 février 2022.
  • Transfuges de sexe, d’Emmanuel Beaubatie (en sa présence), séminaire général du CESSP, EHESS, 9 décembre 2021.
  • « Au carrefour du jeunisme et de l’âgisme », panel de la journée d’étude de la revue Traits d’union consacrée à l’âgisme, Maison de la recherche, Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle, 23 octobre 2021.
  • « Housing and Anti-gentrification Movements in Lisbon and New York’s Lower East Side. A Preliminary Comparison », de Guya Accornero, Politics & Protest Workshop, CUNY Graduate Center, 24 octobre 2017.
  • « The Emotional Discourse of an Activist on his Engagement and Disengagement of ISIS : Between Social Norms, Memory and Oblivion », de Carole Villiger, Politics & Protest Workshop, CUNY Graduate Center, 2 mai 2017.

Activité éditoriale

  • 2021-2022 : Membre du comité de rédaction de la revue Traits d’union, numéro 12 consacré à l’âgisme.

Enseignement

2020-2022 - ATER en Science politique, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 198 heures d’enseignement

  • Théories politiques – M1 Science politique, 18 heures x 2 groupes, TD. Responsable pédagogique : Olivier Nay.
  • Sociologie des organisations politiques – L2 Science politique, 18 heures x 2 groupes, TD. Responable pédagogique : Thibaud Boncourt.
  • Transformations des sociétés contemporaines - L3 Science politique, 18 heures x 3 groupes, TD. Responsable pédagogique : Maïté Juan.
  • English for Political Science - cours d’introduction aux grandes notions de science politique américaine, L1 Science politique, 18 heures x 2 groupes, TD. Préparation du programme d’enseignement, des supports de cours et des sujets d’examens.

2018-2019 - Chargée de cours, groupe Excelia / Sup de Co La Rochelle, 188 heures d’enseignement
Cours (TD et CM) de méthodologie, de culture générale et d’anglais pour la finance, le commerce et les relations internationales :

  • Business English, premier semestre - anglais pour la finance et le commerce, MBA 1ère année, 24 heures x 2 groupes, CM.
  • Business English, second semestre - anglais pour les relations internationales, MBA 1ère année, 24 heures x 2 groupes, CM.
  • Business English - anglais pour la finance, le commerce et les relations internationales, 1ère année du Master Grande École, 24 heures x 1 groupe, CM.
  • English for Professional Skills - méthodologie de communication professionnelle, 1ère année du Master Grande Ecole, 12 heures x 1 groupe, TD.
  • English for Academic Skills - méthodologie de travail universitaire (techniques de dissertation, construction d’un objet de recherche, rédaction d’une revue de littérature, écriture en anglais académique) pour une expatriation dans un établissement à l’étranger, 1ère année du Master Grande École, 24 heures x 1 groupe, TD.
  • English for Academic Purposes - méthodologie de travail universitaire (techniques de dissertation, construction d’un objet de recherche, rédaction d’une revue de littérature, écriture en anglais académique) pour une expatriation dans un établissement à l’étranger, BBA 2ème année, 16 heures x 1 groupe, TD.
  • English for Contemporary Issues - cours de culture générale sur les grands enjeux du monde contemporain, BBA 3ème année, 16 heures x 1 groupe, TD

2018-2019 - Enseignante Filière Internationale / Parcours OIB, lycée Fénelon, La Rochelle

  • Histoire-géographie américaine, classe de seconde, 72 heures
  • Histoire-géographie américaine, remplacements de la 6ème à la terminale, 55 heures

Responsabilités électives

  • Représentante des doctorant·e·s au sein du Conseil de laboratoire du CESSP, Paris 1 / EHESS, 2020 - 2022
  • Représentante des doctorant·e·s au sein du Conseil d’équipe du CRPS, Paris 1, 2020 - 2022
  • Représentante des doctorant·e·s au Conseil de l’école doctorale de science politique de Paris 1, 2019 - 2020
  • Représentante des étudiant·e·s au Conseil académique - Commission de la recherche de Paris 1, 2016 - 2018