CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Recherche > Axes de recherche > Économie des biens symboliques

Économie des biens symboliques


Responsables : Brigitte Gaïti, Sandrine Levêque et Gisèle Sapiro


Pour son projet, le CESSP a choisi de rebaptiser son axe consacré à la production et à la valorisation des biens symboliques, de façon à prendre acte de l’élargissement des thématiques traitées au cours de la période écoulée, qui prêtent une attention croissante aux questions liées à la réception et aux formes d’appropriation des biens symboliques.

Le projet se caractérise par ailleurs par un élargissement des biens symboliques étudiés (et partant de la réflexion collective dont ils font l’objet), dépassant les frontières traditionnelles de la sociologie de la culture et des médias, afin de favoriser les synergies entre disciplines sur des domaines distincts mais qui mettent en jeu des mécanismes communs. Il inclut ainsi désormais une réflexion sur la production du consentement et la mobilisation des opinions.

Dans la continuité du présent quadriennal, une large part sera faite à la question de la comparaison internationale, de la circulation de modèles et de formes d’internationalisation, dans les divers domaines de la production culturelle (cinéma, musique) et dans celui de la presse.

Une autre problématique concernera la question de la division du travail et de l’organisation du travail de création artistique.

Cet axe se décline en plusieurs projets :

Division du travail et internationalisation des biens symboliques

En matière de sociologie de la culture, plusieurs membres du CESSP, engagés dans des recherches entreprises parfois de très longue date, proposeront des ouvrages de synthèse visant à totaliser des acquis. Ainsi, G. Sapiro a programmé la rédaction d’un livre portant, dans une perspective de sociologie historique, sur les transformations du métier d’écrivain en France organisé en trois volets :


(1) Professionnalisation (droit d’auteur, sociétés d’auteurs, conditions d’exercice du métier),
(2) Vocation (recrutement social, construction de la vocation, valeurs de désintéressement et de sincérité),
(3) Reconnaissance (critique, processus de consécration, festivals).

Détails du projet

PDF - 116.2 ko

La production du consentement, la mobilisation des opinions

Aux formes traditionnelles – clientélaire et/ou partisane – du travail de légitimation, se sont ajoutés ces dernières années les dispositifs mis en place par les autorités politiques en vue d’associer les citoyens aux processus de décision politique.

Détails du projet

PDF - 155.2 ko