CESSP - Centre européen de sociologie et de science politique


Rechercher




Accueil > Membres > Correspondants étrangers > Correspondants étrangers

Madsen Rask Mikael

mis à jour le 27 juin

Professeur de droit à l’Université de Copenhague (Danemark)


Directeur de iCourt- The Danish National Research Foundation’s Centre of Excellence for International Courts.
Adresse professionnelle :

Area of Research, Centre of Excellence for International Courts
Studiestræde 6
1455 København,
Danemark

Bureau : Studiegården, 1. sal, 02-1-18
Téléphone : +45 353-23199

Page personnelle


Mikael Rask Madsen is head of iCourts and a senior researcher in the Institutionalisation Group. Mikael’s research is focused on globalisation and the role
of legal professionals in these processes, not least the emergence and legitimisation of international courts and jurisprudence. Mikael is Professor of European integration at the Faculty of Law

Thèmes de recherche

  • Sociologie du droit international et européen
  • Sociologie des acteurs et institutions juridiques
  • Sociologie des droits de l’homme

Parmi ses publications

Direction d’ouvrage

The european court of human rights between law and politics, nouvelle édition, Jonas Christoffersen & Mikael Rask Madsen, Oxford, Oxford University Press, 2011, 256 p.

Articles et chapitres d’ouvrages collectifs

  • « La fabrique des traités européens, une analyse de la genèse et évolution de la charte ds droits fondamentaux », Revue française de science politique, vol. 60, n°2, 2010, pp. 271-294.
  • « Institutions et acteurs : rationalités, réflexivité et analyse de l’UE », Politique européenne, vol. 2, n°25, 2008, pp. 87-113.
  • « La Cour qui venait du froid, les droits de l’homme dans la genèse de l’Europe d’après-guerre », Critique internationale, vol. 1, n°26, 2005, pp. 133-146.
  • Avec Antoine Vauchez. « European Constitutionalism at the Cradle : Law and Lawyers in the Construction of European Political Orders (1920-1960) », in Alex Jettinghoff et Harm Schepel (ed.), Lawyers’ Circles : Lawyers and European Legal Integration (Special Issue of Recht der Werkelikheid), 2005, pp. 15-36.
  • « La Cour qui venait du froid. Les droits de l’homme dans la genèse de l’Europe d’après-guerre », Critique Internationale, 2005, n°. 26, pp. 133-146.
  • « ’Make law not War’ : les « sociétés impériales » confrontées à l’institutionnalisation internationale des droits de l’Homme », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 151-152, 2004, pp. 97-106.
  • « France, the United Kingdom and the ’Boomerang’ of the Internationalisation of Human Rights (1945-2000) », in Simon Halliday et Patrick Smith (ed.), The Domestication of Human Rights, Oxford : Hart, 2004, pp. 57-86.
  • « Om den globale import og eksport af retskulturer og –systemer », Refærd, n° 102, 2003, pp. 103-108.
  • Avec Yves Dezalay, « The Power of the Legal Field : Pierre Bourdieu and the Law », in Reza Banakar et Max Travers (ed.), An Introduction to Law and Social Theory, Oxford : Hart Publishing, 2002, p. 189-207.
  • « ‘Virtuel legalitet’ og/eller ’pidgin law’ ? En Præliminær analyse af menneskerettigheder som transnational ret » in Hanne Petersen (ed.), Globaliseringer, ret og retsfilosofi, Copenhague : DJØF, 2002, p. 94-111.
  • « ’Legal ’Field’ or Legal ’Network’ ? A Bourdieusian Critique of Manuel Castells’ Network Society » Retfærd, n° 99, 2002, pp. 4-18.
  • « If God is Dead, then Thank Goodness for International Law » (Compte-rendu), Journal of South Pacific Law, vol. 9, no. 1, 2002.